localisation neveu thiery hypnothérapeuteCabinet au 2 avenue Jean Moulin - 66 620 Brouilla - 07 87 33 88 58

Hypnothrapie

Enfin !

L'hypnose entre dans les hôpitaux, elle s'invite chez certains urgentistes et infirmiers.
Quel combat ! Force est de constater que cette thérapie est reconnue.

Faut-il rappeler cependant, qu'une séance d'hypnose prend entre 45 minutes et 1 h 30.
Un hypnothérapeute peut prendre ce temps en cabinet.
Une séance se prépare !

Prendre 30 à 45 minutes pour faire la carte du monde de la personne, n'est pas une formalité que l'on rencontre aux urgences. L'hypnose n'est possible que si la personne le désire. Que, si elle fait confiance au thérapeute.
L'hypnothérapeute passe par un protocole bien spécifique pour mener à bien une séance et ne pas se tromper sur l'objectif.

L'hypnose s'adresse au subconscient. Véritable disque dur, où toute l'histoire de vie est gravée.
Sans cette près-séance ou < anamnèse> Comment préparer la séance de travail ?
Imaginons une personne venant pour un arrêt tabac. Le thérapeute pour faire vite ne pose pas les bonnes questions et pendant la transe hypnotique amène le sujet à se voir dans un parc assis sur un banc donnant à manger à des pigeons. Alors que la personne a la phobie des oiseaux ! Quelle séance !

Il est possible de vider un disque dur, mais pas l'inconscient. L'inconscient a horreur du vide. Aider une personne à changer de comportement, c'est possible. Faut-il encore mettre en place un substitut ! Sinon nous créons un manque et donc un mal être.

L'hypnothérapie n'a rien à voir avec l'hypnose de rue ou de spectacle. Classique, rapide et dirigiste. Amusante, mais parfois et trop souvent dégradante. Faire pleurer une personne pour en amuser d'autre, est-ce vraiment bien raisonnable ? Mesmer, que l'on voit sur les plateaux de télévision, très respectueux de la personne, indique bien que pour une bonne hypnose, il prend soin de voir la suggestibilité du futur hypnotisé et le met en condition. Donc préparation … Vous remarquerez qu'il ne laisse jamais une personne en situation dégradante et la valorise en lui indiquant qu'elle peut être fière d'elle et que lui et le public en sont bien fiers.